Station d’épuration: Merci Monsieur Le Préfet!

Article publié en octobre 2017

De la station d’épuration communale à la station d’épuration intercommunale

Rappelons-nous l’histoire; 2007, les services de l’état alertent les élus de l’époque que les stations d’épuration du secteurs ne répondent plus aux normes qualitatives de rejets dans le Guiers.

Assainissement
Station d’épuration

Une étude est menée par le SIAGA (syndicat intercommunal d’aménagement du Guiers et de ses affluents) propose différents scénarios de station d’épuration intercommunale. Cette étude est présentée aux élus en 2008.

En 2009, la papeterie est placée en liquidation judiciaire. Denis Sejourné, maire de cette époque, demande au SIAGA d’étudier l’éventualité de réutiliser la station d’épuration de la papeterie pour le projet intercommunal. la conclusion est sans appel: le rachat du bâtiment et de la station d’épuration coutent 130.000 euros et permettent une économie de plus de 1,1 million d’euros sur le scénario le moins cher étudié jusque là!!!

Denis Sejourné propose donc à son conseil municipal de racheter cet ouvrage au liquidateur judiciaire. Le vote est évidemment favorable mais Pierre Baffert, Raphaël Maisonnier, Christel Collomb et véronique Giulivi votent CONTRE.

Denis Sejourné fédère les maires des 4 autres communes et engage avec elles les études préalables à un projet de cette envergure. Une convention est signée pour en partager le financement.

En 2013, avec l’aide de Cédric Vial côté Savoie, Denis Sejourné obtient des deux Préfets l’autorisation de créer un syndicat alors que la loi NOTRe l’interdit!!!

station d'épuration
Assainissement

2014 arrive, Pierre Baffert est élu et prend tout de suite deux décisions: Tout ce qui a été fait par Denis Sejourné et son équipe doit être abandonné, annulé, supprimé, et ensuite il engage un bras de fer avec Cédric Vial, maire des Echelles.

Donc ce projet fondamental et structurant est délibérément bloqué par Pierre Baffert pendant 3 ans.

Nous vous passerons toutes les manoeuvres, manipulations et autres utilisées par le maire pour ne pas assumer sa responsabilité sur l’assainissement… manœuvres allant jusqu’à tenter d’imposer à la communauté de communes de faire son travail!!!

Comment la situation s’est débloquée? Très simplement! Le préfet après avoir consulter les élus du territoire pour leur demander leur avis et devant la volonté délibérée de Pierre Baffert de refuser de remplir sa mission, a tout simplement interdit au maire de délivrer des permis de construire. Comme Pierre Baffert ne résiste pas bien à la pression, l’effet a été immédiat!! le projet est relancé.

le Préfet a levé l’interdiction de délivrer les permis de construire….. jusqu’en mars 2018, date à laquelle, si le dossier loi sur l’eau n’est pas déposé, le blocage des permis de construire sera remis en place!