Acculé et désavoué le maire perd ses nerfs

Mairie Entre Deux Guiers

Acculé et désavoué le maire perd ses nerfs

Le sujet qui nous occupe est le projet de station d’épuration intercommunale d’Entrée Deux Guiers, Les Echelles, Miribel Les Echelles, Saint Christophe la Grotte et Saint Christophe sur Guiers. Cette station d’épuration devrait être en fonctionnement depuis deux ans au moins si Pierre Baffert n’avait pas agit pour faire capoter ce projet….. Mais le Préfet s’est fâché en lui interdisant de délivrer tout permis de construire en 2017. Acculé et désavoué le maire perd ses nerfs!!

La bonne nouvelle était venue début juillet, après que le Président de la communauté de communes ait rencontré la secrétaire générale de la Préfecture le 26 Juin: Le Préfet autorisait à nouveau la création d’un syndicat. Mais la nouvelle n’est pas bonne pour tout le monde, Pierre Baffert espérant un refus du Préfet et une obligation faite à la communauté de communes de faire son travail et…. Acculé et désavoué le maire perd ses nerfs!

Seconde bonne nouvelle, suite à la rencontre entre le Président de la Communauté de Communes et le vice-président du département de l’Isère le 27 Juin 2018, une subvention supplémentaire de 360.000 euros était octroyée à ce projet de station d’épuration intercommunale.

Ce conseil municipal du 23 Juillet avait lieu en temps que ceux des quatre autres communes et avait donc pour objet de demander au Préfet la création de ce syndicat intercommunal

Mais, car avec Pierre Baffert il y a toujours des « mais », le 12 Juillet Pierre Baffert revenait sur cet engagement pris le 10 juillet d’organiser cette prise de décision collective, au prétexte qu’il avait obtenu un RV avec le Préfet le 24 Juillet pour régler des problématiques techniques. Et alors, en quoi cela l’empêchait de prendre cette délibération en conseil municipal? Rien, si ce n’est la peur!!

Mais les quatre autres maires ont refusé de reporter cette prise de décision dans leurs communes, désavouant clairement Pierre Baffert qui se retrouvait acculé, car il suffisait de la délibération d’une seule commune pour que le Préfet lance la procédure de création de ce syndicat!!

Imaginez un instant, un syndicat gérant la station d’épuration d’Entre Deux Guiers sans l’accord la commune!!! Alors nouvelle pirouette du maire, proposer une délibération de « soutien à la nouvelle démarche partenariale entreprise par les communes en lien avec les services de l’état ». Un texte très fumeux mais les autres maires ont dit « NON » et lui ont imposé une délibération de « demande de création d’un syndicat pour la création et la gestion d’une station d’épuration ».

Bien évidemment, Pierre Baffert a essayé d’embrouiller les élus pendant le conseil municipal et a tenté d’empêcher Denis Sejourné de s’exprimer et l’a même menacé de l’exclure du conseil!!! Uniquement parce qu’il voulait préciser, qu’en qualité de président de la communauté de communes, il avait obtenu une subvention de 360.000 € du département pour ce projet!! Ecoutez ce grand moment

 

Que va-t-il se passer maintenant? La suite de la procédure est simple après cette délibération des 5 communes:

  • le Préfet va édicter un arrêté  dit « de périmètre » du syndicat dans lequel il définira les compétences et les différents partenaires.
  • Les communes auront 3 mois pour valider ce syndicat et adopter les statuts; mais la encore pas d’inquiétude car si la commune d’Entre Deux Guiers vote « Contre », les 4 autres communes représentent une majorité suffisante pour créer ce syndicat.
    • En conclusion, Pierre Baffert ne maitrise plus rien; les autres communes se rebellent et imposent ce syndicat qui va permettre, enfin, la réalisation de cet équipement indispensable pour garantir des rejets de qualité dans le Guiers et permettre le développement urbanistique de cette partie du territoire.

4,8 millions d'euros d'emprunts pour la station d'épurationRappelons-nous l’histoire de ce projet:

  • 2010: la commune d’Entre Deux Guiers rachète la station Matussière; Pierre Baffert vote « Contre »
  • 2011: Les élus des 5 communes mènent les études pour réaliser cette station
  • 2013: les élus obtiennent des Préfets l’autorisation de créer un syndicat
  • 2014: au conseil municipal du 9 octobre (6 mois après son élection), Pierre Baffert annonce, page 5 du PV du conseil municipal, que les tarifs de l’eau et de l’assainissement vont être repris par le syndicat intercommunal. PV du CM 9 10 2014
    • Contrairement à ce que dit Pierre Baffert le dossier était donc bien sur rails lorsqu’il a été élu.
  • 2016: les tensions entre Pierre Baffert et les autres maires sont telles que le Préfet, constatant le blocage politique, retire son autorisation de créer un syndicat. Pierre Baffert essaie alors de déplacer le problème sur les épaules de la communauté de communes, en vain.
  • 2016: en décembre, Pierre Baffert, furieux que la communauté de communes refuse de prendre cette compétence, décide de ne plus s’occuper du dossier qui est repris par le maire des Echelles.
  • 2017: janvier le Préfet interdit à Pierre Baffert de délivrer des permis de construire tant que le problème de pollution du Guiers par la station d’épuration n’aura pas été résolu. En octobre, le Préfet suspend cette décision après la signature d’une convention entre les 5 communes.
  • 2018: Juin, les difficultés administratives et financières empêchent le projet d’avancer s’il n’est pas porté par une structure intercommunale et une subvention du département de 360.000 €, initiée par la communauté de communes, est menacée si le projet n’est pas intercommunal.
    • Le maire d’Entre Deux Guiers écrit au Préfet et au département pour se lamenter face aux difficultés, accusant au passage la communauté de cette impasse!! 
    • le 25 Juin en conseil communautaire, Le président annonce qu’il va intervenir pour ces deux problèmes. Le 26 Juin il rencontre la secrétaire générale de la Préfecture le 27 Juin, il rencontre le vice-président du département.
      • les deux objectifs ont été atteints au grand désarroi de Pierre Baffert qui annonçait que le Préfet refuserait le syndicat et obligerait la communauté de communes ou le syndicat intercommunal de la vallée du Guiers à prendre en charge ce dossier!! Et bien non, le Préfet n’oblige personne à faire le travail d’un autre!!

Voilà pourquoi, acculé et désavoué le maire perd ses nerfs, car rien ne s’est passé comme il le voulait! Mais il ne doit pas oublier qu’il a été élu pour travailler, pas pour distribuer le travail aux autres!!!