Rien, il ne se passe rien!

Rien, il ne se passe rien!!

En effet, vous avez constaté que nous avions peu de choses à écrire, et pour cause, il ne se passe rien, ou si peu. En effet,  à part des gesticulations en urgence pour créer un syndicat qui ne s’occupe pas de l’eau et de l’assainissement comme il était prévu juste avant les élections de 2014, mais uniquement de la mise en oeuvre de la station d’épuration et de l’arasement du barrage, ce qui va nous faire perdre 50.000 euros de recettes annuelles. Bref, rien, il ne se passe rien!!

Autre exemple, Riv’2Guiers (ou plutôt ce qu’il en reste parce que donner un nom pareil pour la destruction d’une ruine qui s’appelle garage Samson…). Fin août, le maire écrivait que la démolition du site Samson serait faite avant la fin de l’année et fin octobre, il écrit qu’elle sera commencée!!! et nous nous confirmons que cette démolition aura lieu au mieux en 2019 et que si fin 2019, la commune n’a pas commandé au moins pour 750.000 euros d’investissements sur Riv’2Guiers, la commune perdra tout ou partie de la subvention de 45.000 euros de la Région!! Mais au delà de ce risque, il y a des certitudes!! Nous avons perdu 28.803 euros de subventions sur ce projet par rapport aux annonces faites en conseil municipal. Voir le tableau joint: financement Site Samson.

Rien, il ne se passe rien!!

Autre sujet illustrant la lenteur et l’inertie de cette équipe; la mise en place des bornes de recharge pour les véhicules électriques…. Nous sommes encore les derniers à l’avoir mise en place sur tout le massif de la Chartreuse et elle n’est toujours pas opérationnelle alors que nous avons dans l’équipe municipale Jean-Marc Lanfrey qui est vice-président au Syndicat d’électricité de l’Isère (SEDI) qui est en charge de la mise en place de ces équipements!!!

A part çà, nous vous confirmons avoir déposer un recours auprès du Président du Tribunal Administratif pour lui demander l’annulation de la délibération de vente des terrains du cimetière à 3,50 euros du m2.

En synthèse, il ne se passe rien!! sauf que nous avons perdu 50.000 euros de recettes de la micro centrale électrique par an, perdu aussi 28.800 euros de subventions avant d’en perdre probablement entre 20.000 et 45.000 de la Région d’ici l’année prochaine!! Total: entre 98.000 euros et 123.000 euros sur un an!!